Le principe de la culture en bio-adynamie est apparu en 1924 avec les travaux de Rudolph Steiner, à la demande d'agriculteurs de Silésie, soucieux de l'infertilité de leurs sols. La notion de biodynamie considère que l'agriculture doit être conduite globalement ; c'est à dire en incluant les sols, les végétaux, les animaux et l'humain, responsable de la bonne santé générale de cet organisme vivant et complet. Son objectif est de renforcer la fertilité et la santé des sols.

            En biodynamie, le travail effectué sur la vigne puis sur le raisin est donc plus exigeant. Moins d'intrants, moins de soufre et comme en viticulture biologique, pas d'OGM.

            En convenant qu'il faille rester « humble, modeste et pragmatique devant la complexité de la nature »-Biocontact n°229.Nov 2012- l'observation et la prise en compte des mouvements de la nature, du microscopique au cosmique, contribue à la mise en place de certains dispositifs de la viticulture en biodynamie ( préparations à base de plantes, calendrier lunaire...).

            A la dégustation, il faut noter la mise en évidence d'une meilleure expression du terroir, des arômes et de la texture des vins. Ceux-ci sont régulièrement primés lors de concours internationaux. Le domaine de la Romanée-Conti est conduit en biodynamie depuis 2007, après vingt ans en biologique.

            Les principaux labels certificateurs de ce type de culture sont Demeter (1928) et Biodyvin, en partenariat avec d'autres organes de contrôle tels Ecocert, Agrocert ou Certipaq. Demeter est reconnu par une soixantaine de pays et pour prétendre à ce label, il faut au préalable être certifié selon les normes de l'agriculture biologique (AB).