Les vins ou autres alcools bio du domaine Château la Sauvageonne

Le château la Sauvageonne est adossé aux terrasses du Larzac dans les vignobles du Languedoc. Le célèbre vigneron Gérard Bertrand produit dans ce domaine depuis 2011 des vins d'appellation Languedoc en biodynamie.

Résultats 1 - 1 sur 1.
Résultats 1 - 1 sur 1.

Château la Sauvageonne, un terroir exceptionnel


Adossé aux terrasses du Larzac, le Château la Sauvageonne tient en effet son nom du caractère sauvage et marqué de contrastes du domaine.


Relativement éloigné des côtes et en altitude, ce terroir est exposé à un soleil ardent le jour et à des températures fraîches la nuit. Les vents du Larzac viennent aérer les vignes et apporter des pluies nourricières. Ce climat aux changements subits offre un rythme de maturation rapide en journée et qui se ralentit la nuit pour offrir un équilibre entre puissance et précision aromatique aux raisins.  


Les pluies sont retenues par des sous-sols argile qui désaltèrent les vignes lors des chaudes journées d'été. Le sol, lui, présente à nouveaux des contrastes. Typique de la région à proximité du lac du Salagou, il est enrichi de schistes et de « Ruffes », ces terres de sédiments volcaniques à la couleur rouge feu.


C'est le tempérament abrupt de la région, de son climat et de ses paysages qui se retrouve dans ce vin. C'est aussi cet aspect sauvage si proche de la nature qui a conquis Gerard Bertrand en 2011 lorsqu'il a décidé de racheter le Château. Développé par un vigneron au tempérament aussi fougueux que sa région auparavant, il est actuellement géré par Gérard Bertrand qui a progressivement converti le vignoble à l'agriculture biodynamique selon le cahier des charges Demeter.


Un pionnier du vin biodynamique en Languedoc-Roussillon


Gerard Bertrand est un amoureux d'excellence et de terroir. À la mort de son père en 1987, il est alors une étoile montante dans le monde du rugby lorsqu'il hérite du domaine familial. Il décide de ne pas choisir et de mener ses deux carrières : celle de vigneron et celle de rugbyman. Depuis, il n'accepte toujours pas le compromis, à notre plus grand plaisir !


Il a œuvré, avec succès, à développer des grands vins de qualité en alliant excellence et innovation, contribuer à l'image nouvelle des vins du Languedoc, et le tout dans le respect de la naturalité et la biodiversité.


Sa conviction, c'est que seule l'agriculture biodynamique peut faire honneur aux terroirs du sud par l'harmonie avec la nature et à tous les liens qui unissent le vivant. Son slogan ? Paix, amour et harmonie.


Il fait partie de ceux qui soutiennent la viticulture bio dans cette région qui représente 36% des vignobles bio de France. Des terrasses du Larzac à Corbières en passant par la Clape, Limoux et bien d'autres, l'intégralité de ses seize châteaux et domaines sont cultivés en biodynamie, dans le plus grand respect du cahier des charges Demeter.