Qu’est ce que le vin biologique ?

Très simplement, les vins biologiques sont produits avec des raisins issus de l'agriculture biologique. Afin d'avoir des raisins issus de l'agriculture biologique, un viticulteur doit mettre en œuvre un ensemble de pratiques tout à fait différent pour l'entretien de ses vignes.

D'ailleurs, le biologique n'implique pas que le vin n'a pas d'additifs. Il y a, en fait, une liste d'additifs, y compris des choses comme la levure, les blancs d'œufs et les enzymes animales (comme la présure dans le fromage) qui sont autorisés dans les vins biologiques. Être biologique ne signifie pas nécessairement qu'un vin est Végétalien ou Vegan!

Quel est le dilemme avec le sulfite?

Bien que la quantité de sulfite soit considérablement amoindrie dans la vinification biologique, le dilemme avec les vins biologiques (et ce qui les distinguent des autres aliments biologiques) est l'importance du dioxyde de soufre (SO2) dans le processus de vinification. C’est pour cela que les vins biologiques Français peuvent contenir des sulfites ajoutés. Certains vins ne pourrait pas subsister sans un minimum de SO2.

Pourquoi utilise t-on des sulfites ?

En vinification, ces propriétés sont intéressantes pour deux raisons:

L'effet anti-oxydant du dioxyde de soufre empêche l'oxydation des arômes naturels du raisin et du vin (ceux qui donnent au vin ses arômes fruités) en cas de contact avec de l'oxygène. Pour faire un vin fruité, qui sent quelque chose comme les raisins à partir de laquelle il a été fabriqué, SO2 aide beaucoup. Cela est particulièrement vrai pour certains cépages ayant un fort caractère variétal naturel, comme le sauvignon blanc.

L'effet antiseptique du SO2 aide à inhiber le développement de «mauvais germes» dans le vin, tels que les bactéries acétiques ou les champignons, qui pourraient faire en sorte que le vin ait une odeur et un goût mauvais s'il commençait à s'y développer. Le sort naturel du jus de raisin est de devenir du vin, puis du vinaigre. Le dioxyde de soufre permet aux vignerons d'arrêter ce processus naturel au statut de «vin», l'empêchant d'aller plus loin dans la ligne de pourriture.